Title Image

Devenir un Manager-Coach

Devenir un Manager-Coach

Avec l’arrivée massive des nouvelles générations sur le marché du travail, qui représentent désormais la moitié de la population active, les aspirations et les ambitions des collaborateurs ont grandement évolué. En quête de sens, elles ne se contentent plus d’un simple CDI et du confort qui va avec. Elles recherchent à participer à une aventure dans laquelle elles auront un impact direct et qui leur permettra de progresser pour acquérir de nouvelles compétences.

Cela entraîne de nouvelles attentes du management qui ne devra plus se contenter de relever des chiffres (il existe des programmes pour ça) !

Le manager de demain devra être un véritable chef d’orchestre, capable de créer une cohésion de groupe pour faire avancer ses équipes vers un objectif commun, tel un Didier DESCHAMPS, version business. Il devra sélectionner des profils complémentaires capables de travailler ensemble pour la collectivité et il devra impulser une dynamique positive tournée vers la performance.

Son rôleDONNER DU SENSORGANISERDÉCIDERFAIRE PROGRESSER

L’avènement du digital a également chamboulé les relations avec les collaborateurs, en les rendant plus collaboratives et non plus hiérarchique. L’échange doit être plus rapide, plus fluide et la communication plus transparente.

« Fin du manager omniscient, du supérieur hiérarchique, du boss place au MANAGER COACH. »

Le coaching et l’avènement du manager coach

Apparu dans les année 70 aux Etats-Unis, le coaching concernait à la base les sportifs de haut niveau. Au fur et à mesure il est apparu dans le monde de l’entreprise pour faire progresser les managers. Dans les années 90, le coaching fait son apparition dans les entreprises Françaises, d’abords réservé aux grands dirigeants, il est désormais présent dans toutes les couches de la société.

L’utilisation du coaching devient alors monnaie courante dans les entreprises et une nouvelle tendance fait son apparition : le manager coach.

Nous parlons ici d’un manager qui par son écoute favorise le développement du potentiel de chacun, la confiance en soi, l’autonomie et l’intelligence collective.

Selon Vincent Leenhardt, consultant, coach et formateur : « par coaching, on entend l’accompagnement d’une personne ou d’une équipe. »

D’ailleurs le terme de manager coach est « antinomique » ! (mot compte double 🙂 )

Manager qui est dépositaire de l’autorité, qui contrôle ses subordonnées et leur activité.

Coach qui accompagne ses collaborateurs en étant à leur écoute.

Cela signifie que le manager qui prend une posture de coach doit, en plus des compétences et des obligations liées à son poste, exercer un rôle d’influenceur auprès des équipes pour les faire monter en compétence, les rendre plus autonomes et les pousser à être moteur dans l’entreprise.

Finalement cette posture est un outil complémentaire permettant de passer d’un management directif, qui n’est plus en phase avec l’ère moderne, à un management de l’accompagnement et de la progression.

Pourquoi prendre cette posture ?

Pour performer, quelle question !

Les attentes et les besoins de vos collaborateurs ont changé. Ils ont soif d’apprendre, veulent avoir un impact positif sur leur société mais pour autant ils sont très volatiles et n’hésitent pas à partir vers de nouvelles aventures (moyenne de 3 ans en entreprise).  Ils attendent de leur manager de la confiance, de l’autonomie tout en ayant un accompagnement leur permettant de monter en compétences.

Le manager doit donc les faire progresser en développant leur potentiel. Le manager donne le « quoi » et le collaborateur doit trouver le « comment ».

[OBJECTIF ULTIME] Avoir des collaborateurs plus compétents, plus efficaces et plus impliqués.

Piqûre de rappel, si votre collaborateur trouve du sens à ce qu’il fait, prend du plaisir régulièrement, se sent être un maillon important de la chaîne et qu’il a le sentiment de progresser quotidiennement alors vous mettez toutes les chances de votre côté pour le fidéliser. Il deviendra un atout pour votre entreprise et non un poids.

Important à savoir : Le coût du désengagement d’un salarié par an représente 12 600€ pour une entreprise (recrutement, formation, absentéisme, manque d’efficacité…). Le jeu en vaut peut-être la chandelle !

Comment prendre cette posture ?

Le manager coach ne se résume pas à une liste de qualités ou de compétences, il n’existe pas vraiment de techniques à respecter, alors comment faire ?

Chacun d’entre vous devra trouver les clés en fonction de sa personnalité, de ses qualités humaines, de sa manière d’être et de ce qui lui parait être la bonne posture.

Néanmoins nous pouvons vous donner quelques clés pour aller dans ce sens :

1/ Etre ferme sur le cadre mais souple sur le contenu

2/ Observer ses collaborateurs (leur comportement et leur performance)

3/ Identifier les opportunités pour faire progresser ses équipes

4/ Pratiquer l’écoute active et poser les bonnes questions

5/ Faire un feedback régulier

En amont le manager devra expliquer à ses équipes son rôle et sa posture afin de définir un cadre clair pour tous (modalités d’accompagnement, timing …).

Cette posture nécessite d’accorder sa confiance à ses collaborateurs et surtout ne jamais prendre le rôle de super manager qui résout tous les problèmes. Ici le rôle du manager est d’accompagner son subordonnée afin qu’il progresse et non pas de régler les problèmes à sa place. Sinon la fois prochaine, il aura toujours besoin de vous.

Faire d’un échec passé, une réussite future !

En France, bien plus qu’outre Atlantique, l’échec a une signification très négative au sein des sociétés, bien que cela évolue ces derniers temps. Ne voyez plus l’échec comme une faiblesse mais comme une opportunité de faire progresser les équipes.

Le collaborateur peut se tromper, l’important est qu’il apprenne de ses erreurs pour ne pas les reproduire.

Le manager doit avant tout l’aider à surmonter les difficultés afin qu’il comprenne les causes, prenne conscience des conséquences et trouve le moyen d’y remédier.

Si vous lui taper uniquement sur les doigts, sans accompagnement, cela ne servira à personne. Le problème sera toujours présent et le collaborateur sera toujours dans l’incapacité de le résoudre. Résultat :  Loose – Loose.

Si vous prenez le temps de comprendre d’où vient l’erreur, comment nous pouvons la résoudre et que faut-il mettre en place pour ne pas la reproduire alors votre collaborateur se sentira soutenu, il progressera et vous suivra dans tous vos combats : Win – Win.

Evoluez pour performer !

Chez Fire Tiger nous sommes persuadés que le manager version 2020 doit revoir ses méthodes et sa posture s’il veut engager pleinement ses équipes et fidéliser ses collaborateurs. Nous ne prétendons pas que prendre une posture de manager coach résoudra tous les maux de l’entreprise mais cela peut devenir une aide précieuse si cela est bien appliquée.

Evidemment il n’existe pas de recette miracle, cela dépendra de votre personnalité, de votre capacité à écouter et à comprendre les différents profils qui composent votre équipe.

A propos de Fire Tiger :

Fire Tiger est une solution gamifiée de gestion des objectifs collaborateurs, spécifiquement pensée pour challenger, valoriser et coacher vos équipes.

Voir Site Web

Contactez-Nous

Contactez-Nous